chronique litteraire Pourquoi m'as-tu oublié david diez

Pourquoi m’as-tu oublié ? – David Diez – roman inclassable

Ce roman est ma première lecture de 2021, et je dois dire que c’était une lecture très particulière.

Il s’agit de Pourquoi m’as-tu oublié ? de David Diez, un “jeune” auteur rencontré à travers Le Collectif des Auteurs Masqués. Oui, oui, encore un auto-édité ! 😂

ATTENTION : nous sommes au croisement de plusieurs genres et styles littéraires, à ne toutefois pas mettre en toutes les mains. Il vaut mieux avoir le cœur bien accroché, alors même que RIEN n’est gore ou horrifique en soi.

La quatrième de couverture

Pourquoi m’as-tu oublié ? Ou la vérité du miroir déformant est un roman sur l’introspection du héros. Celui-ci, coincé dans un lieu imaginaire tente de recouvrer sa mémoire. Dans sa quête, il croisera de vieux démons et secrets en tout genre ayant jalonné son existence. Arrivera-t-il à retrouver le chemin du bonheur et à se retrouver lui-même ? L’auteur, d’une écriture simple et naturelle, nous escorte dans l’enfer de l’enfance avec ses doutes et ses questionnements. Avec sa plume parfois drôle, parfois triste, mais toujours sincère, il nous conduit là où l’on ne s’attendait pas à aller.

Mon avis sur ce roman

Ce roman est inclassable, car il emprunte à la littérature générale, à l’auto-fiction avec des pointes de fantastique et de romance. Autant dire que ce n’est pas du tout, mais alors PAS DU TOUT ce que je lis habituellement.

Et je n’ai aucun regret : il aborde des sujets très durs (pédophilie, homosexualité, alcoolisme, suicide) avec finesse, sans pathos exagéré, et même avec une certaine “brillance” qui ouvre la porte à l’espoir d’aller mieux, quoiqu’on ait vécu. Cela en fait un roman d’une sincérité à toute épreuve, extrêmement touchant, sans tomber dans l’exhibitionnisme (donc, non, lecteur, tu ne basculeras pas dans le voyeurisme) ni la mièvrerie.

Pourquoi m’as-tu oublié ? est un roman coup de poing qui mérité d’être lu… mais probablement pas par n’importe qui.

Ma note : 5 / 5

Style de l’auteur

La plume de David est belle, maîtrisée, alternant entre descriptions oniriques et phrases qui claquent en révélant le côté brut et cash de la vie.

Maîtrise de la langue

RAS

Personnages

Alors… Seul un psychopathe ne peut pas faire preuve d’empathie à l’égard du personnage principal, Loïc Chateado.

“Prononcez Chatiado, mes ancêtres portugais vous en remercieront.”

Il y a de vrais morceaux de bonhomme dedans, ce qui en fait un personnage complexe et très crédible (!). Il est d’ailleurs le moteur même de l’histoire, puisque le roman tourne autour de son introspection et de la révélation de son passé.

Univers

Le roman se déroule à cheval entre deux mondes : notre monde contemporain, noir, et dur ; une île imaginaire, point de focal de l’introspection de Loïc, un lieu étrange, poétique, et au moins aussi raide que le monde réel.

Intrigue

Loïc retrouvera-t-il la mémoire ? Calmera-t-il ses démons ? Une fois entré dans ce roman, comment ne pas vouloir connaître la suite, même quand nos cheveux se hérissent sur la tête ? Jusqu’au mini-twist final que je n’avais pas vu venir et qui est un bel hymne à la tolérance.

Originalité

Je ne lis habituellement pas ce genre de roman, alors, oui, pour moi, c’était très original 😉

En résumé, n’hésitez pas à lire ce roman : David est un auteur à suivre avec un excellent potentiel !

Leave a Comment

(0 commentaires)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *