chronique la source du pranium karis demos dystopie mystico fantastique

Le carnet d’Anatole K. (La source du Pranium, t1) – Karis Demos – Dystopie mystico-fantastique

J'ai rencontré Karis Demos au Angers Geek Fest d'octobre 2020. Oui, c'est bon : il m'a fallu 10 mois pour lire ce premier tome de la Source du Pranium. Je stocke tellement de romans qu'il me faut trois plombes pour déstocker 😅 Et voici mon retour sur ce roman que j'ai lu au format papier - dédicacé ! - avec son ancienne couverture.

La quatrième de couverture

2029.

Des catastrophes naturelles inédites ont détérioré l’état de la planète et provoqué des mouvements migratoires chaotiques. En remède à ces bouleversements, la Fondation Géosophique propose à ses initiés d’atteindre un équilibre spirituel et écologique grâce au pranium, une mystérieuse plante violette porteuse de révélations oniriques.

Anatole, lui, y voit l’opportunité de retrouver sa sœur, enlevée huit ans plus tôt. Très vite, ses recherches vont l’entrainer dans une quête qui le dépasse, celle de la Source du Pranium et des secrets que cet organisme végétal renferme…

Si la sagesse ne parvient pas à sauver l’humanité, peut-être nos rêves le pourront-ils ?

Mon avis sur ce roman

Ce roman est un OLNI - Objet Littéraire Non Identifié - qui est difficile à classer mais que j'ai beaucoup apprécié ! Dystopie climatique, il emprunte au genre fantastique, avec plus qu'une pointe de mystique, dans un monde parallèle complexe et très travaillé, qui dénonce les drames écologiques à venir sans faire la morale. D'ailleurs, tout est très nuancé dans ce roman - l'enfer y est pavé de bonnes intentions - et sa lecture se mérite : il faut quelques chapitres pour vraiment s'immerger dans cette richesse romanesque à la trame non-linéaire, mais ce petit effort au démarrage vaut vraiment le détour !

PS : l'ancienne couverture était sympa, la nouvelle est magnifique ! Je ne sais pas si la mise en page a été retravaillée, notamment pour les inter-chapitres, c'est peut-être le seul bémol de mon point de vue.

Ma note : 5 / 5

Style de l'auteur

Karis offre une belle plume, aux senteurs de Fantastique du 19ème siècle mêlées d'une grande modernité : un mélange surprenant mais qui colle parfaitement au récit. Ce récit alterne entre le présent d'Anatole dans le Transsibérien, et son passé plus ou moins lointain et ce qui a conduit à sa présence dans ce train, en une magnifique application de l'ironie dramatique mêlée de mystère !

Maîtrise de la langue

Deux ou trois fautes de frappe, rien de gênant au vu de ce beau bébé.

Personnages

Anatole est le personnage central et pour cause : il raconte son propre récit. Il n'a rien d'un super-héros, il est même agaçant par moments, mais nécessité fait loi, pour lui comme pour nous !

La soeur d'Anatole brille par son absence et le lecteur ne peut qu'avoir hâte de la rencontrer enfin.

Les acteurs de la Géosophie rendent cette mouvance mystico-philosophique tellement crédible que j'ai eu l'envie d'aller vérifier son existence ! Idem pour le roman VTS ! C'est le signe d'une vraie réussite...

Enfin, un personnage central est ce Pranium : bénédiction ou malédiction pour l'Humanité ?

Univers

La Terre se meurt dans ce roman, les réfugiés climatiques tentent de survivre et ceux qui ne sont pas encore impactés cherchent à les repousser. Les tenants du progrès s'opposent de façon totalitaire aux extrémistes écologiques. Bref, toute ressemblance avec notre monde ne saurait être fortuite.

Ce roman n'est pas géo centré sur la France, ni même sur l'Occident : il dépeint une géopolitique aussi globale que complexe, avec des ramifications de la Géosophie dans tous les pays. On sent un gros travail préparatoire de la part de l'auteur et tout est très crédible.

Intrigue

L'ironie dramatique est parfaitement utilisée pour donner l'envie de comprendre ce qui se passe , à la fois pour Anatole et son meilleur ami, mais aussi pour ce monde à bout de souffle et pour celui qui apparaît dans les rêves. Rien n'est simple, certains personnages jouent un double, voire un triple jeu, et si au début, on croit savoir où se situe le "bien", la fin du roman laisse planer beaucoup de doutes... D'ailleurs, comme ce n'est qu'un premier tome, toutes les portes ne sont pas refermées. Donc, message subliminal à Karis : le tome 2, il en est où ??

Originalité

Mêler dystopie, mysticisme, onirisme, fantastique, technologie et géopolitique, c'est un pari original et risqué, mais très réussi ! Thème et écriture sont originaux, et si cela demande un effort d'adaptation, en tant que lecteur, j'ai été conquis.

 

En conclusion, si vous aimez les romans avec une écriture et un univers très riches, lisez ce premier tome de la Source du Pranium !

Leave a Comment

(0 commentaires)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La campagne de financement participatif

du tome 2 de Varumotu est lancée !

  • varumtu 2 broché tiki fantasy young adult voyage aventure

CONTRIBUER