chronique littéraire science fiction nicolas skinner chimera

CHIMERA – Nicolas Skinner – Science-Fiction contemporaine

Nous nous suivions avec Nicolas Skinner depuis un certain temps sur Insta. Et puis, nous nous sommes rencontrés IRL au salon Finistellaire de Quimper en novembre dernier, et son roman de science-fiction contemporaine CHIMERA est venu gonfler ma PAL : une fois n'est pas coutume, j'ai donc lu un livre de maison d'édition (Editions Livreques) et en format broché !

D'ailleurs, ce roman est finalement très vite sorti de ma PAL (moins d'un mois, vous imaginez pas...), il correspondait très bien à mon envie du moment : je venais de refermer un roman à la couverture magnifique mais à l'écriture... stylistiquement trop tarabiscotée pour que je poursuive ma lecture. Du genre tu ne sais pas où commence et où finit la licence poétique... Au point où celui-ci, je l'ai abandonné 🥺🥺🥺

Avec CHIMERA, plutôt à destination des ados, j'ai passé un très bon moment entre Noël et le nouvel An 😊

La quatrième de couverture de CHIMERA

En Bretagne, de nos jours, une technologie inconnue et invisible modifie la structure cellulaire de Damien, alors qu'il n'est encore qu'un embryon dans le ventre de sa mère. Quinze ans plus tard, Damien est pris d'un accès de folie et tue cinq élèves de sa classe. C'est un massacre. S'ensuit une fuite effrénée à travers le monde entier, durant laquelle il sera poursuivi sans relâche par les forces de l'ordre, mais aussi par une organisation secrète et de mystérieux hommes imberbes au teint pâle...

Mon avis sur ce roman

Si le démarrage est un petit peu lent, on ne peut que être en empathie avec la mère de Damien, puis avec le jeune Damien lui-même, victime de harcèlement scolaire qui obtient les moyens de se venger (toute ressemblance de thème avec un certain #instakill n'est que fortuite)... Il s'agit de SF soft, contemporaine, basée dans la région bretonne (que j'adore !). Le personnage de Damien porte l'intrigue, au cours de ce parcours initiatique qui le fait voyager à travers le monde entier... et nous avec.
Bref, c'est un roman très sympa, qui se lit bien, idéal avec les adolescents.
Ma note : 4,5 / 5

Style de l'auteur

Le style de Nicolas est globalement plutôt simple et direct, un poil trop à mon goût d'adulte ; cela dit, pour le lectorat cible - que je présume être plus adolescent - je pense que c'est plutôt un gage d'efficacité.

Sauf quand il s'agit de décrire des pays étrangers : là, l'immersion est totale, et on voyage en un instant de la France à la Thaïlande ou aux States !

Maîtrise de la langue

RAS !

Personnages

La mère de Damien, je lui aurais donné des claques par moment, et en même temps, elle est victime... en grande partie d'elle-même. On ne peut que compatir pour elle.

Jade, l'amie qui va accompagner Damien sur une bonne partie du roman, est une jeune femme forte et pleine de ressources.

Damien est forcément attendrissant : victime de harcèlement, condamné par lui-même à l'exil après avoir "pété les plombs", on ne peut que suivre avec avidité sa quête initiatique qui le fait voyager d'un bout à l'autre du monde.

Un personnage secondaire m'a particulièrement plu : la grand-mère de Damien, un peu baba-cool hippie, très en contraste avec sa fille.

L'ensemble fait qu'ont ne peut qu'avancer dans notre lecture !

Univers

C'est un univers de Science-Fiction, mais finalement assez soft. Il y a de la nanotechnologie et d'étranges hommes au teint pâle, mais cela reste de la SF accessible au plus grand nombre. Nous sommes très loin de Dune ou de Hypérion !

Intrigue

L'intrigue est soutenue, avec trois grandes phases : quand et comment Damien va péter un câble ? Quelle est l'origine de ses pouvoirs ? Vont-t-ils réussir à se démerder pour rester en vie ?

Il y a de l'ironie dramatique très bien travaillée dans la première partie et des rebondissements sympas dans la suite, c'est bien construit et entraînant, difficile de lâcher le livre une fois démarré !

Originalité

Ce n'est pas une histoire d'une originalité à couper le souffle, et on comprend assez vite ce que représentent les hommes pâles - tant du point de vue des origines que du point de vue symbolique - mais cela reste un roman très efficace et agréable à lire, et d'autant plus accessible aux gens qui ne sont pas fans de SF en général ! Ou aux ados 😉

Leave a Comment

(0 commentaires)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.