chronique littéraire dystopie le dernier né noemie bourgois

Le Dernier Né – Noémie Bourgois – Dystopie

C'est la reprise, et pour cette première chronique littéraire post-vacances, je voudrais vous parler de Noémie Bourgois et de sa dystopie, Le Dernier Né.

La quatrième de couverture

2084.
50 ans que les naissances sont régies par la Prolificité.
50 ans que les filles sont stérilisées et que seules des Porteuses, sélectionnées pour leur patrimoine génétique irréprochable, fournissent la population en bébés qui tendent à atteindre l’excellence.
Dans ce monde de perfection, contrôlé et normé, 54 ans après le pic des naissances qui fut à l’origine de toutes ces perturbations, le destin d’Inaya, jeune Porteuse aux résultats exceptionnels, va être bouleversé.

Mon avis sur ce roman

C'est un roman flippant, comme toute bonne dystopie. Il dénonce l'eugénisme et cette tentation toujours renouvelée de mettre en œuvre des solutions totalitaires pour le "plus grand bien"... et qui finissent toujours par profiter à une élite décomplexée. Toute ressemblance avec l'actualité récente ne serait qu'un hasard...

Le Dernier Né nous rappelle aussi que, derrière notre soif collective de tout contrôler par la Science, l'humanité s'illusionne toujours sur son pouvoir véritable à terme et sa capacité à repousser les frontières de l'incertitude...

Si vous voulez faire des bonds sur votre canapé, imaginer le pire et le voir se réaliser au centuple, avoir des envies de meurtres des élites : allez-y, vous ne serez pas déçus !

Ma note : 5 / 5

Style de l'auteur

C'est très bien écrit, avec une bonne dose de radinerie stylistique dans le genre de Sienna Pratt, ce que j'adore : c'est clair, net, précis, avec une grande attention accordée au choix des mots. En même temps, Noémie fait preuve de beaucoup de nuance, comme elle en a l'habitude sur sa chaîne YouTube 😉

Maîtrise de la langue

RAS.

Personnages

Pffff... Ils sont nombreux et aucun ne laisse vraiment indifférent. Chacun a sa "voix", les salauds comme les plus sympas. Car y a du salopard, à commencer par Noah, le grand patron de la Prolificité, son bras droit dénuée de scrupule Jeanne, ou encore James, le créateur "naïf" de la Prolificité. Sans compter les bien-pensants qui se croient supérieurs aux bébés naturels (!). J'ai eu deux-trois envies de meurtre.

Et puis, il y a des personnages qui touchent vraiment : Inaya et les autres mères porteuses en générale, la petite Mila ou encore Romane, la femme de Noah. Comment ne pas éprouver de la peine ?

Quant à Lucas, Chloé (et ses parents), Emy : ce sont les vecteurs courageux d'une lutte contre un système despotique, et si nous suivons l'histoire à travers leurs yeux, chacun a son propre passé que le lecteur prend plaisir à découvrir également.

Bref, une galerie qui vous fera passer par toutes les émotions !

Univers

Les dérives totalitaires de toutes sortes, les dérives de contrôle des populations, voici les ferments de ce roman. Le sentiment d'insécurité peut faire accepter n'importe quoi, et ici, on parle de stérilisations massives, d'eugénisme accepté, d'enfants "consommés" comme on achète un chiot LOF. Et j'en passe, pour ne pas spoiler. C'est crédible. C'est flippant. Et pourtant...

Intrigue

Certains éléments sont préparés dès le début du récit et on ne veut pas y croire.

D'autres occasionnent de véritables surprises.

Quant au final... Les rebondissements s'enchaînent, les difficultés sont colossales et on se demande jusqu'aux dernières pages si cela va se terminer bien ! Je n'en dis pas plus... Je peux juste vous dire que le cœur tambourine par moments et que Noémie est une écrivaine sadique.

Originalité

Je n'avais jamais rien lu sur de telles mères porteuses, et surtout pas en lien avec l'actualité du moment. Cela reste une dystopie, qui en respecte tous les codes, traitée à travers des tranches de vie de personnages qui ne laissent pas indifférents, sans le côté "Hollywoodien" prévisible de certains auteurs anglo-saxons. C'est très réussi.

 

En conclusion, et tout particulièrement si vous avez apprécié mon roman AAA, je ne peux que vous inviter à lire ce second roman de Noémie Bourgois, disponible sur Amazon.

Leave a Comment

(0 commentaires)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.